L’ère des valeurs

Ma prémisse.

Une entreprise doit leader des groupes d’individus dans la concrétisation de certaines valeurs.

Elle est la personne dans la pièce que les gens devraient suivre naturellement, en toute confiance.

Un peu comme Michael Jordan dans Space Jam

Et pourquoi est-elle la personne à suivre ? Tout simplement parce qu’elle est la plus proche à avoir atteint ces valeurs et par le fait même la mieux placée pour guider les autres dans la bonne direction.

Malheureusement, une offre n’est pas synonyme de valeur et la Covid a eu raison de bon nombres d’entreprises, embarrassées par la futilité de promouvoir un produit ou service à un moment où l’humanité et l’économie s’épuisaient publiquement.

Pour faire simple, je crois qu’en affaire, s’unir par nos valeurs plutôt que par une offre, crée une relation durable et flexible.

Voyez le comme deux amis. Au début aucun d’eux n’a besoin de l’autre et c’est par la suite, avec leurs affinités, leurs personnalités et bien sûr leurs valeurs, qu’une relation solide prend forme, imperméable aux années et à la distance.

Je vous invite à vous demander comment traitez-vous vos clients ? Comme des amis ? Ou des consommateurs ? Le Golden Circle est un exercice intéressant qui vise à approcher vos communications avec cet angle amical. Commencer d’abord avec la motivation qui vous pousse à faire ce que vous faites pour terminer avec l’offre qui aidera votre groupe à s’épanouir.

Comme un ami. Comme un leader. Comme Michael Jordan.